Les enjeux des Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT)

Poisson

La loi de modernisation du Système de Santé promulguée le 26 janvier 2016 vise à consolider le système de santé français notamment par la création de Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT). Ces groupements doivent permettre aux hôpitaux proches de partager des missions ou des fonctions support dans un projet médical commun.

La gestion du système d’information est un enjeu central de réussite d’un GHT en appui à sa stratégie médicale. La mise en œuvre des GHT doit aboutir à la convergence des systèmes d’informations hospitaliers (SIH) entre établissements. Il est en effet prévu dans l’Article 107 que « L’établissement support désigné par la convention constitutive assure la stratégie, l’optimisation et la gestion commune d’un système d’information hospitalier convergent pour le compte des établissements parties au groupement. »

Pour répondre à cet objectif, il est prévu que chaque GHT formalise sa stratégie en matière de SI ainsi que l’organisation à mettre en place afin de répondre aux objectifs de la Loi Santé.

Les projets issus de cette démarche doivent permettre de rationaliser les modes de gestion par une mise en commun de fonctions ou par des transferts d’activités entre établissements. La gestion d’un système d’information convergent construit pour servir un projet médical partagé par les membres d’un GHT permettra d’améliorer l’accès aux informations par les professionnels, la sécurité des soins et la mutualisation d’activités.

 Les établissements supports ont été désignés par des conseils de surveillance. Leurs fonctions, décrites au travers d’une convention constitutive, s’articulent autour de quatre axes :

  • La stratégie, l’optimisation et la gestion commune d’un SIH convergent (notamment par la mise en place d’un dossier patient commun)
  • La gestion d’un département de l’information médicale de territoire
  • La fonction Achat
  • La coordination des instituts et écoles de formation paramédicales et des plans de formation continue et de développement professionnel continu

Chaque GHT va devoir s’inscrire dans une démarche progressive et tenir les délais impartis à savoir :

  • Elaboration de la version initiale du projet médical au 1er Janvier 2017
  • Finalisation du projet médical avec une déclinaison par établissement des principes d’organisation des activités et de leurs conditions de réalisation au 1er Juillet 2017.

De la loi de modernisation du Système de santé et des analyses en découlant, ARKETEAM Conseil perçoit que la transformation des SIH ne doit pas s’inscrire dans une opération « Big Bang », génératrice de risques forts (investissements importants, délais de déploiement, déstabilisation des systèmes en place,…) mais, a contrario, doit amener une convergence progressive des SI des établissements constituant un GHT.

L’interopérabilité visant la fluidité des transferts d’informations médicales (notamment la gestion de l’identité patient) devient alors une étape préalable de transition vers un objectif de logiciel unique.

Pour ARKETEAM Conseil, la démarche doit également tenir compte des liens de coopération déjà existants entre certains établissements d’un même territoire mais également entre des établissements appartenant à des territoires distincts. L’approche doit être régionale, transversale et la réflexion ne doit pas s’articuler autour d’un même territoire.